LA PERIPHERIE BRUXELLOISE

mai 16, 2007

Ce n’est pas dans mes habitudes. Mais je voudrais pousser une gueulante à propos de la périphérie de Bruxelles. Ou plutôt je voudrais pousser un cri d’alarme. La démocratie politique, dans ses ressorts les plus fondamentaux, est en danger. Certains partis politiques et certains hommes ou femmes politiques oublient les règles élémentaires de l’Etat de droit. Ils se comportent comme s’ils vivaient dans une société où tous les coups de force sont permis.  

Trois exemples. Les élections, les élus, les électeurs. 

1. – Les élections. Vingt-cinq bourgmestres d’Hal-Vilvorde décident de faire une grève administrative et de torpiller l’organisation des élections législatives. Je dis. De quel droit ? De quel droit s’arrogent-ils le droit de contester la loi de leur pays ?  

2. – Les élus. Il y a sept mois, nous étions aux urnes. Pour les élections communales. A Rhode St-Genèse, les résultats sont clairs. La volonté politique est manifeste. Myriam Delacroix est plébiscitée. Qu’attend le Ministre flamand de l’Intérieur pour la nommer ? A Wemmel, Roger Mertens est élu échevin. Il n’est toujours pas installé. Je dis. Qu’attend-on pour respecter la volonté des électeurs ? Et pour lever les obstacles que certains veulent dresser devant nos élus ?   

3. – Pis encore, si c’est possible. Les électeurs. Le Ministre flamand de l’Intérieur entend aujourd’hui tripoter les listes et manipuler les urnes. Il refuse à trois cents électeurs de l’étranger qui se sont inscrits dans la commune de Rhode St Genèse le droit d’émettre un suffrage. Sous prétexte qu’ils ont utilisé un formulaire en français.  

Ce coup de force est intolérable. Il est inadmissible de prendre les électeurs en otages et d’en faire des cibles politiques. 

Ce coup de force est indigne d’une société démocratique. Les autorités publiques sont là pour organiser les élections, pas pour les perturber. 

Ma question est simple. Qu’attend Guy Verhofstadt, qu’attend Patrick Dewael pour ramener à la raison et à la démocratie leur coreligionnaire de l’Open VLD, Marino Keulen ? Manifestement, le VLD n’est pas « open » pour tout le monde…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :